Ronchoitises de novembre

Par Ronchoit

Mais que puis-je donc dire si vous n’écoutez pas,
Sans arrêt je soupire face à tant de tracas,
Parfois je désespère, gémis et n’y crois plus,
Je me dis mon p’tit père, désormais c’est fichu.

——

J’aimerais vous aider, vous guider vers le beau,
Hélas, vous persistez, vous restez à zéro,
Ayez de l’ambition, prenez exemple sur moi,
Cherchez des solutions, suivez votre Ronchoit.

——

Cette longue complainte, venue du fond du cœur,
Parviendra sans nulle feinte à vos esprits moqueurs,
Je suis sûr que demain, sitôt soleil levé,
Vous suivrez le chemin de mon fier canapé.

——

Je pourrai donc vraiment, avec joie de nouveau,
Vous enseigner comment faire de belles photos,
Et je ne serai plus, j’en tremble sans cesse d’effroi,
Menacé de la rue, chassé vers Pôle Emploi.

——

Théophile Ronchoit