Retour sur les Rencontres Nationales Vidéo à Bordeaux

Par Jean-Dominique GAUTHIER

Joseph La Personne et moi-même (Jean-Dominique Gauthier) sommes allés à Bordeaux début décembre, où se déroulaient les Rencontres Nationales Vidéo d’Objectif-Image.
Une cinquantaine de présents, une dizaine de clubs représentés et 41 films projetés.

Ces rencontres ont été sympathiques, même si quelques grains de sable dans la logistique sont apparus, mais rien de bien grave.

Beaucoup d’échanges sur les films et ça, c’est vraiment important et formateur.

Au final, aucun de nos films ne figure au palmarès. C’est un peu dommage, notamment pour le film club “Parle moi” qui a suscité beaucoup d’intérêt, mais sans doute pas suffisamment pour être dans le tiercé gagnant des films de la catégorie “regard”. J’espère que l’équipe du film ne sera pas trop déçue, mais c’est le jeu. Des petites fiches ont été rédigées par les spectateurs avec leurs appréciations.

Pour mémoire, Joseph présentait un film exercice sur le thème “je vole” : “Saint Aubert dans les airs” à propos de la pose de la statue de granit de Saint-Aubert sur la colline de la Vallée des Saints à Carnoët.

Quant à moi, je présentais un film de voyage au Pérou, le récit d’un trek à pied à travers les Andes et le pays Inca : “Au Pérou, sur la piste des Incas”. Bien qu’il ait fait l’objet de longs échanges et d’un certain intérêt, cela n’a pas suffi pour qu’il intègre le trio de tête de la catégorie “regard”.

Il faut dire que la catégorie “regard” était abondamment fournie, avec pas mal de films de qualité. Et puis, il semble que le film de voyage n’ait plus trop la cote, à moins d’y ajouter une forte touche de ressenti personnel et avoir un sujet très original. Il vaudrait mieux éviter ce genre là à l’avenir.

Comme chaque année, une sélection des films des rencontres sera proposée prochainement aux clubs pour le fameux “Trophée Jean Masson”. Nous aurons donc une séance pour visionner et apprécier entre 12 et 15 films pour une durée de projection de 2 heures. Ce sera le jeudi 22 février à 17h30.

A Bordeaux, nous avons longuement discuté sur la liste des critères d’évaluation des films et nous avons fini par arriver à 5 critères, dont 4 plutôt techniques et un 5e qui est le ressenti personnel sur le film. Ceci dit, rien ne nous oblige à faire une somme brute des notations (1 à 4) des 5 critères. La note finale sur 20 pourra être ajustée “à la main”.

Quelques infos issues de ces Rencontres

Le thème exercice (3 minutes max) choisi pour l’an prochain est “Péché capital”.
On peut en mettre plusieurs dans le film si on veut mais il vaut mieux n’en choisir qu’un seul – Pour mémoire, les 7 péchés capitaux sont : l’orgueil, l’avarice, la luxure, l’envie, la gourmandise, la colère, la paresse. Il y a là de quoi phosphorer et s’amuser car je suppose que la meilleure façon d’aborder ce sujet, c’est l’humour.

Pour les Rencontres de l’an prochain, 2024, le club pressenti pour les organiser serait celui de Pau. Mais c’est encore hypothétique et à confirmer d’ici la mi-janvier.
Ce seront peut-être les dernières rencontres vidéo sous cette forme car, depuis la mise en place du nouveau Comité Directeur d’OI, et afin d’optimiser le budget (fin du soutien financier direct de La Poste), il serait question qu’à l’avenir, on fasse des Rencontres globales (Photo + Diaporama + Vidéo) sur un temps plus long de 4 à 5 jours, avec participation à la carte. Mais tout ceci n’est pas encore décidé.

Voilà donc un bref résumé de l’événement. Je terminerai en exprimant un regret : le fait que nous n’ayons été que deux membres du club à aller à ces Rencontres. D’autant qu’il y avait un film club à “défendre”. Certes, c’était un week-end un peu “speed” et chargé mais ça vaut le coup, du fait des échanges et du regard des autres sur les films. Nous aurions pu être quatre dans la voiture. Les frais de route (ou de train) sont partiellement dédommagés par OI. À mûrir pour la prochaine fois …

Une dernière chose : nos trois films passent en ce moment en boucle sur un petit écran dans la salle d’expo du Salon

Jean-Dominique Gauthier