Archives par mot-clé : gourou

Ronchoitises de décembre

Sachez bien mes amis, que je suis très content,
De vous, bien entendu, mais aussi de Ronchoit,
Car j’ai bien accompli ma mission patiemment,
Si bien que je n’ai plus, un seul client chez moi.
———-
J’ai sans doute résolu, vos problèmes, vos angoisses,
Ce fut un rude parcours, vous étiez mal en point,
Je vous ai mis à nu, vous n’avez plus la poisse,
Vous n’êtes plus à court d’idées et nul besoin …
———-
D’un Gourou comme Ronchoit, qui sait vous mettre à l’aise,
Ainsi la solitude m’a inspiré des œuvres,
Que dès le neuf du mois, vous verrez aux cimaises,
Je sais par habitude que le succès désœuvre.
———-
Admirez sans limite les photos exposées,
J’ai usé de pseudos par grande modestie,
Mais vous verrez bien vite que les plus regardées,
Sont, comme des cadeaux, issues de mon génie.
———-
Faut-il dorénavant que je prenne ma retraite,
Ou que je me retire en année sabbatique,
On ne va pas le dire, c’est mon côté mystique,
Passons le nouvel an et faisons donc la fête.
———-
Théophile Ronchoit

Ronchoitises de septembre

Ah ! C’est insupportable. On nous le serine à longueur de journées sur toutes les ondes de France et de Navarre : C’est la rentrée, c’est la rentrée ! La belle affaire ! Eh bien, figurez vous que Ronchoit fait de la résistance. Non mais, vous avez vu cette météo, ce ciel bleu, cette mer azur, ce doux zéphyr qui nous caresse les joues … ? Les trois-quarts de l’été ont été bien pourris et vous voudriez qu’on rentre à la maison et qu’on s’enferme à bosser devant nos machines et nos ordis ? Vous rêvez ma parole. En ce qui me concerne, les vacances viennent juste de commencer et si vous avez besoin de mes services, je suis à votre disposition de 9H00 à 18H00 sur la plage des curés à Trégastel. Vous me reconnaitrez à mon short de bain bigarré, mes grosses lunettes de soleil et ma casquette rouge. Arrivez sans faire de bruit car il y a des chances pour que je sois assoupi dans mon transat de plage, un sombrero sur le nez. Un détail si vous venez, tenue de circonstance exigée, c’est à dire maillot de bain obligatoire. N’oubliez pas votre crème solaire car la mienne est réservée à mon teint fragile. Rassurez vous, entre deux visites, je fais quand même de la photo. Depuis mon transat, je photographie tous azimuts ce qui se passe sur la plage et, en particulier, la mer, son flux et son reflux (qui me font marrer, au passage, ce qui est bon pour le moral). Cela fera sans nul doute une exposition passionnante et remarquable à la rentrée, … c’est à dire quelque part au mois de novembre. Vous avez dit rentrée ? Quelle impudence ! Allez ! Bien à vous malgré tout.

Votre « GAB » (*) préféré

Théophile Ronchoit

(*) GAB : Gourou Acariâtre et Borné

Ronchoitises de mars

Chaque secte a besoin d’un Gourou,
C’est ainsi, on n’y changera rien,
N’y voyez pas matière à courroux,
Car au fond ce n’est ni mal ni bien.
———

Or notre club n’a pas désigné,
Lors du CA, celui qui sera,
Le guide suprême de nos pensées,
Notre Pape et notre Ayatollah.
———
Mais direz vous pourquoi s’encombrer,
Pour créer d’innocentes photos,
Au sein du club d’un Maître à penser,
Qui nous dira c’est moche ou c’est beau.
———
La réponse qu’elle soit dite entre nous,
Est évidente ainsi qu’elle me vient,
Chaque secte a besoin d’un Gourou,
C’est ainsi, on n’y changera rien.
———
C’est donc moi, votre humble serviteur,
Qui vais m’y coller, incontinent,
Suivez ma parole de précepteur,
Tout ira bien, oyez braves gens.
———
Notre grand club va enfin trouver,
Via mes directives et mes conseils,
L’harmonie et une belle unité,
Vous dormirez sur vos deux oreilles.
———
Me voici intronisé Gourou,
Quel grand honneur, j’en bondis de joie,
Mais une question se pose à Ronchoit,
Gourou, certes, mais jusqu’à quand Gourou ?
……….

Théophile Ronchoit