Trophée Jean Masson – Le palmarès du cru 2022

Le 8 février dernier, nous nous sommes réunis dans une petite salle de l’Espace Sainte-Anne pour visionner les films proposés au Trophée Jean Masson 2022 (à décerner en ce mois de mars 2023). Il y avait à voir onze films issus des Rencontres Nationales Vidéo, lesquelles se sont tenues en octobre 2022 à Port-de-Bouc. Notons que la sélection du Trophée Jean Masson comportait en fait 13 films dont 2 de Lannion (“Nuit féérique à Hénon” et “L’Île Molène, fragile paradis” – voir *), mais nous n’avions pas le droit, bien sûr, de voter pour nos propres films. Nous les avons donc mis de côté.

Il y avait là un échantillon intéressant et varié mais avec de forts écarts au niveau de la qualité. On constate certaines tendances au fil des années : les films de pure fiction se font rares, ce qui n’est pas très étonnant quand on pense à la difficulté de réaliser un bon film de fiction qui tienne la route au niveau du scénario, de la maîtrise technique et du jeu des acteurs. Gare à la comparaison avec les films TV ou cinéma. Parallèlement, on voit se développer un genre intermédiaire qui est “expression libre” où l’auteur s’implique assez personnellement dans un document qui n’est ni une fiction, ni un reportage. C’est plus facile à réaliser qu’une fiction et ça peut être original et intéressant. La catégorie Regard se porte bien, égale à elle-même. Son intérêt est de faire découvrir, via des reportages ou des documentaires tel ou tel métier, lieu, événement festif, personnage etc … Plus facile à maîtriser que la fiction, le film Regard doit cependant être de bon niveau car, là aussi, la comparaison avec les productions télévisuelles ou cinématographique peut être rude. Et puis, il y a la catégorie Exercice sur un thème (en 2022 : la nuit) qui permet, en moins de 3 minutes, de construire un sujet sur le thème proposé. Rappelons qu’en 2022, c’est notre ami Joseph La Personne qui a remporté le prix exercice à Port-de-Bouc avec son film contemplatif “Nuit féérique à Hénon”.

À l’issue de notre visionnage, ponctué de courtes discussions à la fin de chaque film, nous avons voté et établi notre tiercé local :

1 – UTOPIA (documentaire sur la cité ouvrière de Godin, le fabricant de poëles)
2 – LA FORCE DE L’ART DERRIÈRE LES BARBELÉS (expression libre sur un camp d’internement durant la 2e guerre mondiale dans le sud-ouest)
3 – CHIENS MÉCHANTS (fiction caustique mettant en scène deux couples “amis”)

Les résultats des votes des différents clubs ont été remontés à Objectif-Image National pour en tirer un vote global pour le Trophée Jean Masson. Voici la synthèse des choix des 23 clubs ayant voté :

1 – CHIENS MÉCHANTS (fiction caustique mettant en scène deux couples “amis”)
2 – UTOPIA (documentaire sur la cité ouvrière de Godin, le fabricant de poëles)
3 – L’ÎLE MOLENE, FRAGILE PARADIS (document sur la petite Île Molène au large de Trébeurden)

Nous avons donc le plaisir de voir figurer un de nos films (L’Île Molène, fragile paradis) dans le tiercé de tête. Et nos autres choix sont très proches du vote final.
Cette année, les Rencontres Nationales Vidéo auront lieu fin septembre à Bordeaux. Et ensuite, comme à l’accoutumée, une sélection des “meilleurs” films de ces rencontres figurera dans la liste des candidats au Trophée Jean Masson 2023. à l’an prochain donc pour un nouveau TJM.

* Si vous souhaitez voir ou revoir nos productions, “Nuit féérique à Hénon” et “L’Île Molène, fragile paradis”, suivez ce lien

jdo

Jean-Dominique Gauthier - Membre de la section vidéo d'Objectif-Image-Trégor - Interface avec OI National